Biographies et résumés des conférences

Les organisateurs du colloque vous présentent une foule de conférenciers réputés et expérimentés. Venez les entendre et discuter avec eux!

Consultez le programme préliminaire sur la page Programme.

 

 

Stephan Peters, Dutch Dairy Association, NZO, Nutrition, Research and Food Legislation

Titre de sa présentation: Rôle des produits laitiers dans une alimentation et un mode de vie santé et durables

Dr Stephan Peters est responsable de la science nutritionnelle pour le Dutch Dairy Organization (NZO) depuis 2015. À ce titre, il coordonne et effectue des recherches sur l'alimentation santé et durable des vaches. Auparavant, le, Dr Peters a oeuvré au Netherlands Nutrition Center comnme gestionnaire Science et Qualité et a travaillé sur le guide alimentaire néerlandais. Dr Peters a aussi travaillé chez Danone Research, aux Pays-Bas, au développement de produits en nutrition clinique ainsi qu'à TNO Pharma, Pays-Bas. Le sujet du doctorat en nutrition de Dr Peters était la perte de poids involontaire (cachéxie cancéreuse).

 

Yves Pouliot, Ph.D., professeur, FSAA, STELA-INAF

Titre de sa présentation (en collaboration avec Catherine Houssard): Éco-efficience et yogourt grec : une question de frontières?

Diplômé au doctorat de l’Université Laval en sciences et technologie des aliments, Yves Pouliot œuvre dans le secteur laitier au sein de Centre STELA depuis ses tout débuts en 1985.  Il s’est spécialisé en technologie laitière, dédiant la majorité de ses travaux de recherche aux procédés de séparation par membranes. Son expertise l’a amené à de nombreuses collaborations avec le secteur industriel laitier au Québec et ailleurs dans le monde. Il a aussi occupé le poste de directeur par intérim du Centre STELA à deux reprises et celui de directeur de l’institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) entre 2007 et 2014. En tant que professeur titulaire à l’Université Laval, il a dirigé ou codirigé plus de 60 étudiants gradués à la maîtrise et au doctorat, 7 stagiaires postdoctoraux, en plus d’agir comme mentor pour plusieurs autres étudiants.  Il est depuis 2014 titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Novalait en efficience des procédés de transformation du lait où il a comme mandat de développer une expertise et une relève scientifique en éco-efficience appliquée à la transformation du lait.

Catherine Houssard, candidate au Ph.D., Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services

Titre de sa présentation (en collaboration avec Yves Pouliot)Éco-efficience et yogourt grec : une question de frontières?

Ingénieure, diplômée en 1997, de l’ENSBANA /AGROSUP-DIJON en France, Catherine Houssard a occupé diverses fonctions dans l’industrie agro-alimentaire en gestion de projet d’ingénierie et packaging ainsi qu’en analyse et stratégies de développement de produits et de marchés dans plusieurs régions du monde. Préoccupée par les enjeux environnementaux et l’avenir de ses enfants, elle a repris ses études en 2014 afin de pouvoir mieux contribuer au développement durable de la société. En 2017, elle a obtenu un diplôme de 2e cycle de l’ESG-UQÀM en responsabilité sociale des organisations. À cette même période, elle a cofondé et est devenue Vice-Présidente de PolyCarbone, un organisme de sensibilisation environnementale qui vise à aider la communauté universitaire québécoise à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Elle finalise actuellement son doctorat au CIRAIG, à Polytechnique Montréal, sous la direction du professeur Manuele Margni. Son projet de doctorat porte sur l’élaboration d’un cadre d’analyse d’éco-efficience destiné à l’industrie laitière avec un cas d’application au yogourt grec. Ce projet est mené en collaboration avec la chaire de recherche industrielle CRSNG-Novalait en efficience des procédés de transformation laitière dirigée par le professeur Yves Pouliot de l’Université Laval. Plus généralement, dans le cadre de ses recherches, elle s’intéresse aux outils d’aide à la décision basés sur l’approche cycle de vie et la mesure de création de valeur sociétale afin de faciliter l’opérationnalisation du développement durable dans l’industrie.

Laurent Bazinet, professeur-chercheur, STELA-INAF, Université Laval

Titre de sa présentation: Technologie écoefficiente de déminéralisation-désacidification du lactosérum

Laurent BAZINET est professeur au département des sciences des aliments depuis juillet 2002, Titulaire de la Chaire de Recherche Industrielle du CRSNG en procédés électromembranaires visant l’amélioration de l’écoefficience de lignes de production bioalimentaires, directeur du Laboratoire international associé sur la Bioproduction d’antimicrobiens naturels, responsable du Laboratoire de transformation alimentaire et procédés électromembranaires (LTAPEM), et il est un membre actif du Centre de recherche en sciences et technologie du Lait (STELA) et de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF). Il a étudié en agroalimentaire à l’École supérieure d’agriculture d’Angers (France) où il a obtenu en 1993 son diplôme d’ingénieur en agriculture. Il a continué ses études universitaires à l’Université Laval où il a obtenu une maîtrise (1994) et un doctorat (2000) en sciences et technologie des aliments.

Les intérêts de recherche du Dr Bazinet portent sur l’étude des phénomènes électrodialytiques et leurs impacts sur les composés bioalimentaires et leurs bénéfices santé afin de designer, optimiser et développer de nouvelles techniques et technologies électrochimique novatrices. Il a récemment développé et breveté une nouvelle technologie, appelée électrodialyse avec membrane de filtration (EDMF), qui permet la séparation de molécules chargées en fonction de leur charge (force motrice = champ électrique) et de leur taille (seuil de coupure de la membrane de filtration). Le Dr Bazinet a publié plus de 185 articles évalués par les pairs, 16 livres et chapitres de livres et breveté six technologies et produits.

Dr Hélène Lapierre, Chercheure, Centre de recherche et développement sur le bovin laitier et le porc, Sherbrooke, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Titre de sa présentation: Développement durable dans le secteur laitier : la vache fait partie de la solution

Dr Lapierre est chercheur scientifique au Centre de recherche et de développement de Sherbrooke d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Ses recherches visent à améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'azote grâce à une meilleure connaissance du métabolisme intermédiaire des vaches laitières. Pour atteindre cet objectif, la Dr Lapierre a développé une approche intégrée visant à déterminer à la fois l’apport provenant du régime alimentaire et l’utilisation des nutriments au niveau corporel et au niveau des tissus. Ces connaissances fondamentales permettent de réduire l'apport en protéines brutes dans les rations, avec un meilleur équilibre des acides aminés individuels pour soutenir la production de protéines du lait. Une telle approche présente l'avantage supplémentaire de réduire les coûts d'alimentation et les excrétions d'azote dans l'environnement.

En tant que professeur associée à l’Université Laval et à l’Université de l’Alberta, Dr Lapierre a activement participé à la supervision de 25 étudiants gradués et post-doctorants, a siégé sur plusieurs comités d’étudiants gradués dans des universités canadiennes, américaines et françaises et donnent à l’occasion des cours à l'Université Laval. Elle est l'auteur ou la co-auteur de plus de 170 articles examinés par des pairs, de 280 communications scientifiques et d'articles de vulgarisation et a été invitée à présenter des exposés à des réunions scientifiques et de vulgarisation en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Chine et en Nouvelle-Zélande.

Julien Chamberland, Ph.D., chercheur postdoctoral, Laboratoire de Science & Technologie du Lait & de l’Œuf (STLO), Rennes, France

Titre de sa présentation: From'Innov: un nouveau concept pour améliorer l'efficience du procédé de fabrication fromagère

Julien a réalisé ses études graduées à l’Université Laval au sein de la chaire de recherche industrielle CRSNG-Novalait en efficience des procédés de transformation du lait. Il a récemment complété sa formation universitaire par un stage postdoctoral au laboratoire Science & Technologie du Lait & de l’Œuf (Rennes, France) au sujet du procédé From’Innov, une nouvelle technologie permettant de réduire l’impact environnemental du procédé de fabrication fromagère. Passionné pour la fromagerie, il fait partie de ceux qui ont cru et contribué à la création de la Fromagerie du campus, en plus de s’impliquer dans plusieurs fromageries en tant que fromager ou consultant. Son expertise étant désormais reconnue, il souhaite contribuer à la croissance l’industrie fromagère québécoise par la création d’un programme de recherche dédié à la fromagerie.

Lucie Beaulieu, professeure titulaire, département des sciences des aliments, FSAA, Université Laval, Coordonnatrice du Groupe d’intérêt sur les produits marins de l’INAF

Titre de sa présentationUn fromage fin aux algues du Québec pour l’occasion… de se distinguer!

Les activités de recherche de la professeure Lucie Beauclieu portent sur la caractérisation fonctionnelle de nouvelles sources de bio-ingrédients marins, pour l’amélioration de la qualité des aliments et la promotion de la santé. Reconnue comme leader dans son domaine, elle est l’instigatrice de plusieurs projets de collaborations d’envergure nationale et internationale. Elle coordonne le Groupe d’intérêt sur les produits marins de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) et c'est ainsi qu'elle participe activement à la planification stratégique d’une programmation de recherche en parfaite adéquation avec les enjeux scientifiques mondiaux, portant sur la gestion durable des bioressources.

Michel Britten, Chercheur, Centre de recherche et développement de Saint-Hyacinthe, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Titre de sa présentation: Améliorer l'efficacité en fabrication fromagère

Après avoir terminé ses études doctorales en science et technologie des aliments, le Dr Britten s’est joint à l’équipe du Centre de recherche et de développement de Saint-Hyacinthe où il a dirigé la section Industrie laitière de 1998 à 2002. Il est membre régulier du Centre de recherche en sciences et technologie du lait (STELA), de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) et professeur associé à l’Université Laval. Il est responsable d’un programme de recherche sur la valorisation des composantes du lait. Les priorités du programme couvrent le fractionnement, la modification et la caractérisation des protéines de lait et l'étude de leur comportement dans les systèmes alimentaires. Le Dr Britten s'intéresse également aux bilans de matière en transformation laitière et à l’influence des procédés de transformation alimentaire sur la stabilité des nutriments.

 

Guillaume Brisson, professeur adjoint, FSAA, STELA-INAF, Université Laval

Titre de son allocution: Présentation des intérêts de recherche d'une nouvelle recrue du STELA

Guillaume Brisson a complété son doctorat en sciences et technologie des aliments en 2006  sous la direction d’Yves Pouliot, du Centre STELA, à l'Université Laval. Il a fait un premier stage postdoctoral au Dairy product Technology Center (California Polytechnic State University) et un deuxième au Riddet Institute en Nouvelle-Zélande sur un projet industriel avec la compagnie Fonterra. Il a également travaillé au Centre de recherche CERVO sur les effets anti-inflammatoires et neuroprotecteurs de composés naturels.

Ses intérêts de recherche portent sur la caractérisation des interactions entre les protéines, les phospholipides et les minéraux à l’intérieur de matrices laitières complexes. Il s’intéresse notamment à la valorisation du babeurre et le fractionnement de ces composantes pour faciliter son incorporation dans diverses matrices laitières et la production d’ingrédients hautement fonctionnels.

Au centre STELA, son expertise en biochimie des constituants laitiers est mise à profit pour mieux comprendre les procédés et les mécanismes influençant la digestion des matrices laitières, notamment la membrane du globule de gras laitier, et pour créer de nouvelles structures susceptibles d’influencer le microbiote intestinal, l’inflammation et l’axe microbiote-cerveau.

Virginie Barrere, Ph.D., Professionnelle de recherche, Plateforme sur l’Analyse des Risques et l’Excellence en Réglementation Alimentaire (PARERA), INAF-Université Laval

Titre de sa présentation: La fraude dans les produits laitiers et ses impacts sur le secteur et les consommateurs

Virginie Barrere est professionnelle de recherche à l’INAF, Université Laval dans le laboratoire de Samuel Godefroy (PARERA). Elle est titulaire d'un doctorat en parasitologie de l'Université McGill et d'un diplôme d'ingénieur en sécurité alimentaire et microbiologie des aliments. Elle travaille sur les méthodes de détection des allergènes, la gestion des allergènes en industries agroalimentaires et sur le développement de matériaux de référence. Ses travaux portent également sur des directives communes pour la gestion de la fraude alimentaire dans l'industrie alimentaire et sur l’harmonisation des méthodes de détection des fraudes dans les aliments. Elle a développé une formation en gestion de la fraude alimentaire pour l'industrie et les régulateurs et enseigne aussi ce cours aux étudiants en Sciences des aliments de l’Université Laval.

 

Sergey Mikhaylin, professeur-chercheur, STELA-INAF, Université Laval

Titre de sa présentation: Technologies électriques à hauts voltages pour la production de peptides bioactifs à partir des protéines du lactosérum

Dr Sergey Mikhaylin est le professeur au Département des sciences des aliments de lUniversité Laval. Il est un membre du Centre de recherche en sciences et technologies du lait (STELA), de lInstitut sur la nutrition et les aliments fonctionnels et du Laboratoire international associé sur la Bioproduction dantimicrobiens naturels (LIAAN). Il est le professeur associéà la Chaire de recherche industrielle du CRSNG en procédés électromembranaires visant lamélioration de l’écoefficience de lignes de production bioalimentaires (PEMECO). Sergey a obtenu un diplôme de spécialiste en chimie en 2009 et une maîtrise en électrochimie en 2011 à lUniversité de l’État de Kouban (Krasnodar, Russie). Il a ensuite poursuivi ses études à lUniversité Laval (Québec, Canada) où il a obtenu un doctorat en sciences et technologie des aliments.

Sergey Mikhaylin développe ses activités dans les domaines danalyse de l’écoefficience et de traitements électriques hauts voltages appliqués au secteur alimentaire pour étudier entre autres des impacts environnementaux et l’écoefficience de transformation des aliments par les approches électromembranaires dans le contexte de la chaire de recherche industrielle CRSNG.

 

Sylvie Turgeon, directrice de l'Institut sur la nutrition et des aliments fonctionnels, professeure-chercheure, STELA-INAF, Université Laval

Titre de sa présentation: Qualité des yogourts brassés: lien entre la microstrucutre et leurs propriétés

Sylvie Turgeon est professeure au département des sciences des aliments ainsi que directrice de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF), de l’Université Laval. Elle a dirigé le Centre de recherche en sciences et technologie du lait (STELA) pendant neuf ans (2002-2011).

Ses travaux de recherche visent à comprendre les interactions moléculaires permettant de maîtriser les fonctionnalités des gels, des mousses et des émulsions que l’on trouve dans tous les aliments. Ces connaissances permettent de contrôler la structure des aliments, facteur clé qui influence leur texture, leur goût et leurs propriétés nutritionnelles. Dre Turgeon transmet sa passion pour les sciences des aliments en enseignement au 1er cycle et a supervisé plus de 60 étudiants aux cycles supérieurs.

Alain Doyen, professeur-chercheur, STELA-INAF, Université Laval

Titre de sa présentation: Technologie de séparation des protéines du lactosérum

Après avoir complété ses études doctorales et un stage postdoctoral en science et technologie des aliments à l’Université Laval, Alain Doyen a œuvré en tant que chargé de projets puis directeur R&D au Centre de Développement Bioalimentaire du Québec à La Pocatière. Recruté en 2014 en tant que professeur agrégé au département de Sciences des aliments de l’Université Laval, Alain Doyen collabore étroitement à la Chaire CRSNG-Novalait en efficience des procédés de transformation du lait, dirigée par Yves Pouliot.  Il est membre du Centre de recherche en science et technologie du lait (STELA), de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) et du Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD). Son programme de recherche couvre l’étude des procédés de fractionnement membranaires, les technologies de pressurisation hydrostatique et l’optimisation de l’efficience des étapes de concentration et de fractionnement des constituants des matrices laitières.

M. Antoine Léger Dionne, Analyste, Groupe AGÉCO

Titre de sa présentation: Analyse environnementale du cycle de vie de la production laitière canadienne

M. Antoine Léger Dionne agit à titre d’analyste en analyse du cycle de vie (ACV) au sein de l’équipe de responsabilité d’entreprise du groupe AGÉCO depuis 2017. Spécialisé dans les ACV liées au secteur agricole, Antoine est l’un des auteurs de l’étude portant sur l’analyse environnementale du cycle de vie de la production laitière canadienne. M. Léger Dionne est titulaire d'un baccalauréat en génie chimique de Polytechnique Montréal et d'un baccalauréat en sciences de l'environnement de l'Université McGill. Ses expériences professionnelles antérieures comprenaient la gestion de projets de caractérisation environnementale et de réhabilitation ainsi que l'identification de meilleures pratiques environnementales dans le secteur industriel.

 

Jean-Philippe Drouin-Chartier, Ph.D., stagiaire postdoctoral, Harvard T.H. Chan School of Public Health, MA, États-Unis

Titre de la présentation : Consommation de produits laitiers et risque de diabète de type 2 : nouvelles évidences provenant de grandes cohortes américaines

Jean-Philippe Drouin-Chartier est stagiaire postdoctoral au département de nutrition de l’école de santé publique de Harvard et nutritionniste-diététiste, membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec. Il détient une maîtrise en nutrition ainsi qu’un doctorat en médecine expérimentale de l’Université Laval. Il a réalisé ses études supérieures à l’Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels sous la direction des professeurs Patrick Couture et Benoît Lamarche.

Les travaux de recherche de Jean-Philippe portent sur les déterminants nutritionnels du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires. Une grande partie de son travail est consacrée aux effets de la consommation de produits laitiers sur la santé cardiométabolique.

L’an dernier, Jean-Philippe s’est vu remettre une prestigieuse bourse postdoctorale Banting par les Instituts de Recherche en Santé du Canada afin de réaliser son stage postdoctoral à Harvard.

 

  

Caroline Richard, Ph.D., Professeure adjoint, Faculté des sciences de l'agriculture de la vie et de l'environnement, Département de l'agriculture des aliments et de la nutrition
University of Alberta

Titre de sa présentation : Le babeurre: une importante source de choline pour le développement du système immunitaire 

Caroline Richard (RD, Ph.D.) est professeure adjointe au département d’Agricultural, Food and Nutritional Sciencesde l'Université d'Alberta. Elle a complété son baccalauréat, sa maitrise et son doctorat en nutrition à l'Université Laval. Au cours de son doctorat, elle a étudié le rôle de la diète méditerranéenne sur la cinétique des lipoprotéines et les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires dans le contexte de l'obésité et du syndrome métabolique. Elle a ensuite terminé des études postdoctorales à l'Université d'Alberta, où elle a étudié l'impact d'une supplémentation en acide docosahexaénoïque (DHA) sur le développement du système immunitaire et les allergies chez les enfants durant la période de lactation. Sa programmation de recherche vise à comprendre comment des interventions nutritionnelles spécifiques peuvent atténuer les dysfonctionnements immunitaires liés aux maladies chroniques telles que l’obésité, la résistance à l’insuline et le diabète de type 2. L’autre volet de sa programmation explore les effets de la nutrition chez la mère pendant la grossesse et l’allaitement sur le développement du système immunitaire des enfants.

Pierre Weill, ing. Agr. et cofondateur de Bleu-Blanc-Coeur

Titre de sa présentation: Ramener les oméga-3 dans la chaîne alimentaire

M. Pierre Weill est ingénieur agronome et a participé avec l'INRA et le Centre d’étude et de recherche en nutrition humain à diverses études cliniques relatives aux effets de l'alimentation sur la santé humaine. De nombreux essais et recherches ont été conduits depuis plus de 20 ans qui démontrent qu’en nourrissant mieux les animaux, l’homme se nourrissait bien également. Il a cosigné des articles dans plusieurs revues scientifiques à comité de lecture.

L’agronome, Pierre Weill, est cofondateur de l’Association Bleu-Blanc-Cœur qui regroupe l’ensemble des acteurs de la chaine alimentaire autour d’un objectif commun de qualité, que ce soit dans le domaine animal, environnemental ou de l’alimentation humaine. La démarche Bleu-Blanc-Cœur bénéficie d’un socle scientifique étayé et repose sur plus de 170 publications scientifiques et cinq études humaines. C’est d’ailleurs grâce à ce sérieux scientifique que l’association est devenue la première démarche d’intérêt nutritionnel et environnemental reconnue par les Ministères de la Santé et de l’Agriculture.​ Bleu-Blanc-Cœur est la seule démarche au monde de réduction des gaz à effet de serre pour l’élevage reconnue par les Nations Unies.

M. Pierre Weill est également l’auteur de plusieurs ouvrages grand public : « Tous gros demain? » (2007),  « Mon assiette, ma santé, ma planète » (2010), « Mangez, on s’occupe du reste » (2014).

Yves Gauzère, Enseignant en génie alimentaire - technologies laitières et fromagères, et chargé de projet, École nationale industrie laitière et des biotechnologies (ENILBIO), Poligny, France

Titre de sa présentation : Ajustement du levier "ferments"  en fonction du lait cru du jour